Présentation de Google Stadia à la GDC : Toutes les nouvelles que vous avez manquées

Présentation de Google Stadia à la GDC : Toutes les nouvelles que vous avez manquées


Lors de sa présentation à la Game Developers Conference, mardi 19 mars, Google a dévoilé la version finale de sa technologie « Project Stream ». Baptisée « Stadia », la plateforme de streaming ne comporte pas de boîtier matériel dédié, mais elle offre aux joueurs, aux créateurs de vidéos et aux développeurs la possibilité d’interagir comme jamais auparavant.

Qu’est-ce que Stadia ?

Stadia de Google est une plateforme de jeux conçue pour permettre à tous de profiter des jeux vidéo, même s’ils ne disposent pas d’un PC ou d’une console puissante, ou s’ils ne peuvent pas télécharger des fichiers extrêmement volumineux. Avec des centres de données dans plus de 200 pays différents et plus de 7 500 nœuds périphériques dans le monde, Google est en mesure de fournir un streaming de jeux de haute qualité à pratiquement tous les appareils.

Stadia est diffusé directement sur votre navigateur Chrome, de la même manière que le service Project Stream. Ce dernier service était limité aux navigateurs d’ordinateurs, mais avec Stadia, vous pourrez également le diffuser sur les téléphones, les téléviseurs et les tablettes. De plus, si vous êtes connecté à plusieurs appareils avec le même compte Google, vous pouvez en laisser tomber un et prendre l’autre pour continuer à jouer en déplacement.

Lorsque vous regardez des vidéos YouTube de jeux sur les chaînes officielles des éditeurs, vous pourrez également voir un bouton « play now » dans le coin. Cliquez sur ce bouton sur une Assassin’s Creed Odyssey La bande-annonce, par exemple, vous permet de jouer au jeu en cinq secondes à peine.

Stadia prendra en charge une résolution allant jusqu’à 4K avec HDR, un gameplay de 60 images par seconde et un son surround au lancement. À l’avenir, Google prévoit d’ajouter une résolution de 8K et la prise en charge d’un maximum de 120 images par seconde.

Contrôleur Stadia

Stadia prendra en charge les manettes de jeu que vous utilisez déjà sur votre ordinateur portable ou PC, mais si vous jouez sur un autre appareil, vous utiliserez la manette officielle de Stadia. Sa disposition a déjà fait l’objet d’une fuite, mais elle fonctionne de manière similaire à la manette de la Xbox One ou de la PS4, avec deux sticks et les boutons du visage là où on les attend.

Cependant, elle possède également un bouton spécial « capture » qui vous permet de diffuser instantanément votre jeu sur YouTube, ainsi que le bouton unique Google Assistant. Appuyez sur ce bouton lorsque vous êtes bloqué sur une section d’un jeu et vous pouvez parler à l’assistant Google via le microphone intégré et obtenir des conseils.

Améliorer le développement et la diffusion des jeux

L’objectif de Google avec Stadia n’est pas seulement de faciliter l’accès du grand public à un jeu exigeant en termes de matériel, mais aussi de permettre aux développeurs de créer plus facilement des jeux.

Grâce à une fonctionnalité appelée « Stream Connect », les jeux seront en mesure de ramener le multijoueur sur écran partagé dans le canapé sans compromettre les performances du jeu. Cela peut être fait avec des jeux asymétriques, et ils peuvent même avoir des configurations de « centre de commande » pour des expériences de jeu différentes.

Une deuxième fonctionnalité destinée à simplifier la conception du monde est appelée « Transfert de style ML ». Dans ce cas, ML signifie « apprentissage automatique » et, grâce à l’IA de Google, vous pouvez appliquer le style artistique de presque n’importe quoi à un monde polygonal gris. Dans la démonstration, nous avons vu le célèbre tableau de Van Gogh Nuit étoilée se transforme en un monde de jeu, et même la célèbre Pac-Man L’écran est devenu le niveau.

Stadia utilise l’API Vulkan et, en raison du large soutien de l’industrie à cet égard, les développeurs de jeux trouvent très simple de faire fonctionner leurs jeux sur la plate-forme. Le producteur exécutif d’Id Software, Marty Stratton, a révélé que Doom Eternal était opérationnel en quelques semaines seulement, et il est entièrement jouable pour les participants de la GDC. Stadia prendra également en charge Unreal Engine, Unity, Havok physics, Simplygon et plusieurs autres programmes middleware.

Les diffuseurs de jeux auront également plus d’outils à leur disposition s’ils utilisent Stadia. Une fonction appelée « Crowd Play » permettra à vos spectateurs de commencer instantanément à jouer à des jeux multijoueurs avec vous directement à partir du flux. Une fois qu’ils auront cliqué sur le bouton, ils seront placés dans une file d’attente comme s’il s’agissait d’un manège de parc à thème, puis ils seront projetés dans le flux qu’ils étaient en train de regarder sans avoir à télécharger quoi que ce soit.

Un avenir radieux

Stadia n’a pas encore de date de lancement ferme ni de prix, mais le service sera lancé en 2019 pour les États-Unis, le Canada, le Royaume-Uni et la majeure partie de l’Europe. Il y a actuellement plus de 100 studios qui ont le matériel nécessaire entre les mains, et plus de 1 000 créatifs et ingénieurs y travaillent.

Les personnes intéressées par le développement de Stadia peuvent s’inscrire sur Stadia.dev, et celles qui souhaitent y jouer peuvent obtenir les dernières nouvelles sur Stadia.com. Des détails sur le programme de lancement seront communiqués cet été.

Recommandations de la rédaction




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.