Projet xCloud ou GeForce Now : Quel sera le choix des joueurs sur PC ?

Avant-première du Xbox Project xCloud : Le nuage brut


xcloud en avant-première
Matt Smith/Digital Trends

Microsoft a bâclé l’annonce du projet xCloud à l’E3 2019. Il a été évoqué rapidement par Phil Spencer, vice-président exécutif du jeu, qui a proclamé que xCloud couvrira à la fois le streaming sur console – c’est-à-dire les jeux fonctionnant sur une console que vous possédez vers un autre appareil que vous possédez – et le cloud gaming. Aucun autre détail n’a été révélé à l’époque, ce qui a conduit de nombreux joueurs (dont moi-même) à se demander si Microsoft était sérieux au sujet du cloud gaming.

Ils le sont. Mon expérience du projet xCloud l’a prouvé. C’est une chose réelle avec un réel potentiel, mais pas sans défauts.

Le nuage brut

La démo du projet xCloud à laquelle j’ai assisté n’était pas une avant-première privée, à huis clos, mais était disponible pour tous les participants au Xbox Showcase – ce qui n’était pas un petit public. Microsoft a rassemblé la démo autour d’un minuscule kiosque avec six manettes Xbox dangereusement attachées à des smartphones. Tous les téléphones étaient connectés à Internet par des adaptateurs Ethernet, et les jeux étaient alimentés par un centre de données Microsoft à San Francisco.

Je pense que cela montre que Microsoft se démène pour montrer sa réponse au Stadia de Google. La société a dû penser qu’elle n’avait pas d’autre choix que de répondre, même si elle n’avait rien de concret à montrer. Le projet Scarlett partage cette histoire. Il a été annoncé en réponse à la PlayStation 5, mais Microsoft n’a offert qu’un bref aperçu avec des détails peu surprenants.

Démonstration grossière mise à part, la décision de Microsoft de faire la démo de xCloud sur une sélection de smartphones est un choix curieux. C’est le maillon le plus faible de xCloud et de Stadia. Tous deux veulent offrir des jeux de console haute résolution sur votre téléphone, mais il y a un hic. Vous devez utiliser une manette. Stadia a essayé d’occulter ce point dans sa grande annonce pré-E3, qui montre peu d’exemples de jeu sur smartphone, mais Microsoft m’a laissé prendre une manette et l’essayer.

Ce n’est pas une solution élégante, même sans les cordons qui pendent des unités de démonstration. La Switch de Nintendo connecte judicieusement ses manettes à la console, car toute autre méthode se traduit par une expérience encombrante et gênante. Je n’ai aucune idée si le volume total d’une manette Xbox dépasse celui d’une Switch, mais il est indéniable que sa forme est plus difficile à ranger.

Les écrans de smartphones sont peut-être mal adaptés, mais ils sont remarquables.

Et le tactile ? Xbox explore l’utilisation du tactile dans tous les jeux sur xCloud, mais cela ne sera pas disponible au lancement. Je ne suis pas surpris. Adapter un jeu à manette au tactile n’est pas une tâche facile.

Une fois la manette fixée, un autre problème devient évident. La taille de l’écran. Tous les téléphones de ma démo avaient un grand écran, mais je ne pense pas qu’aucun d’entre eux puisse rivaliser avec l’écran de 6,2 pouces de la Switch. Seuls quelques téléphones sont aussi grands, et beaucoup ont un écran légèrement inhabituel qui est plus étroit que la plupart. Le Samsung Galaxy S10+ a un écran de 6,4 pouces, par exemple, mais avec un ratio d’aspect de 19:9.

Les jeux Xbox et PC ne sont pas faits pour un écran aussi petit. Le résultat ? Des problèmes d’interface. Le texte et les éléments fins de l’interface utilisateur sont trop petits sur les smartphones. Je me suis retrouvé coincé dans un couloir sans issue alors que je jouais à… Halo 5. Sauf que ce n’était pas un cul-de-sac. Au bout du couloir se trouvait un ascenseur, mais comme l’invite à l’écran pour l’activer était si petite, j’ai dû parcourir toute la zone avant de le remarquer.

xcloud hands on
Matt Smith/Digital Trends

Il n’y a pas que des mauvaises nouvelles. Les écrans de smartphones sont peut-être mal adaptés, mais ils sont remarquables. Un écran OLED moderne, comme celui que l’on trouve sur de nombreux smartphones haut de gamme, peut surpasser la plupart des écrans d’ordinateur et fait passer la Switch pour une relique. L’avantage était évident dans Hellbladeoù les superbes graphismes du jeu étaient encore plus beaux que d’habitude.

Impressionnant, mais imparfait

Xbox avait une variété de jeux à montrer sur son stand Project xCloud. C’est une bonne chose. Cela montre que de nombreux jeux différents peuvent être adaptés au cloud gaming. Le Stadia de Google s’est appuyé sur Assassin’s Creed Odyssey et, plus récemment, DoomJe me demande donc à quelle vitesse les développeurs vont adhérer à l’initiative de Google.

J’ai essayé Halo 5 et Hellblade : Senua’s Sacrifice. La différence entre eux était le jour et la nuit, et pas seulement parce que les jeux ont si peu en commun.

Le site Hellblade La démo était mauvaise. Le lag était évident dès que j’ai touché la manette.

The Hellblade La démo était mauvaise. Il n’y a pas moyen de l’édulcorer. Le lag était évident dès que j’ai touché la manette. Le problème n’était pas un bégaiement ou un accroc, mais plutôt un manque de réactivité omniprésent. Je bougeais mon pouce, et le jeu prenait son temps pour répondre. La zone dans laquelle j’ai joué ne comportait aucun combat, ce qui est une bonne chose, car je n’aurais pas eu la moindre chance avec le décalage dont j’ai souffert.

Halo 5 était bien meilleur. Je n’ai eu aucun problème à me frayer un chemin dans le couloir d’un vaisseau spatial et à déployer toutes les tactiques habituelles qu’un fan chevronné de Halo connaît. Les grognements tombaient facilement sous les balles dans la tête. Je soupçonne que la démo était en difficulté facile, mais même ainsi, le point était fait. Le jeu était semblable à ce qu’il est sur une vraie Xbox.

Bien que je n’aie pas joué Gears 4Steven Petite, rédacteur de Digital Trends, s’est essayé au jeu. Son temps était similaire au mien Halo 5 expérience avec une exception importante. En fait, deux : le jeu a gelé deux fois. Gears 4 s’est déroulé sans problème, avec seulement un léger soupçon de latence.

xcloud hands on
Matt Smith/Digital Trends

C’est un résultat mitigé, donc. Et il y a un autre problème. La résolution sur tous les téléphones a été citée à 720p. Pourquoi ? Parce que « l’écran d’un téléphone est trop petit pour le remarquer », m’a-t-on dit au stand. Au contraire, je l’ai remarqué sur les deux téléphones. Hellblade et Halo 5. La qualité de l’image était plus faible que ce à quoi je m’attendais. Ce n’était pas laidmais l’utilisation du 720p était évidente.

Le prix de la bravoure

L’annonce de xCloud par Microsoft à l’E3 2019 a semblé précipitée, tant sur scène que lorsque je l’ai eu entre les mains. Halo 5 jouait magnifiquement et se sentait réactif, mais Hellblade a pris du retard, et Gears 4 a planté deux fois. Il est clair que xCloud n’est pas prêt pour le prime time.

Pourtant, la démo était courageuse. La démo s’est déroulée dans un environnement moins contrôlé que tout ce que j’ai vu de Stadia et a montré une plus grande sélection de jeux. Les présentations sécurisées de Google ont laissé beaucoup de questions. Oui, vous pouvez acheter une précommande pour Stadia maintenant, mais cela ne signifie pas que c’est garanti de bien fonctionner.

Le cloud gaming pourrait changer votre façon de jouer. Mais ça ne le fera pas cette année.

Recommandations de la rédaction






Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.