Aperçu du film Avengers de Marvel : Préparez-vous à rassembler vos amis

Aperçu du film Avengers de Marvel : Préparez-vous à rassembler vos amis


Marvel’s Avengers a fait des débuts peu glorieux lors de la conférence de presse E3 2019 de Square Enix. La bande-annonce cinématique était bien, bien qu’un peu déroutante en raison du nouveau look des Avengers. Mais Square Enix a bizarrement choisi de discuter des largages de contenu gratuits après le lancement plutôt que de parler de ce qui… Marvel’s Avengers l’est en réalité.

Maintenant que j’ai vu Marvel’s Avengers en action à l’E3 2019, je peux dire qu’il a des vibrations de… God of War et Marvel’s Spider-Man. Développé par Crystal Dynamics et Eidos Montréal, il associe avec justesse cinématiques et gameplay, avec des animations flashy et satisfaisantes. Les cinq super-héros qui composent la liste de départ des Avengers semblent offrir différentes façons de jouer, soit en solo, soit avec jusqu’à trois amis.

Les 25 minutes de présentation du jeu ont mis en avant le prologue, qui est essentiellement une version beaucoup plus détaillée des événements couverts par la bande-annonce. Le Jour des Vengeurs (A-Day), une grande occasion d’ouvrir leur nouveau quartier général. Les festivités sont rapidement interrompues par des explosions sur le Golden Gate Bridge. Thor et Iron Man traversent la baie en avion pour enquêter.

C’est toi, Kratos ?

L’avant-première a admirablement intégré des séquences de combat pour tous les héros, à commencer par Thor. Le dieu au marteau s’est écrasé sur le pont maintenant partiellement détruit. Le style de combat de Thor est un mélange d’attaques à distance et à bout portant. De loin, Thor lance son marteau sur des ennemis masqués et vêtus de noir, les empalant dans les murs avant de rappeler sa fidèle arme. La mécanique ressemble beaucoup à celle de God of War le lancer de la hache.

Marvel’s Avengers n’est pas un presse-bouton. Les combats ont du poids, et chaque coup de marteau de Thor semble délibéré et satisfaisant. Bien que des événements en temps réel soient apparus périodiquement dans l’aperçu, ils n’étaient pas au cœur du combat.

Dans le coin inférieur droit de l’écran, il y avait trois emplacements pour des capacités spéciales qui se rechargent avec le temps. L’emplacement du haut était toujours vide mais était plus grand que les autres, indiquant peut-être une capacité « ultime ». En appuyant sur une gâchette, le directeur du jeu, Rémi Lacoste, a déclenché une attaque aérienne dévastatrice qui a anéanti plusieurs ennemis.

Square Enix n’a montré que le jeu en solo, mais… Marvel’s Avengers est également jouable en coopération avec un maximum de quatre joueurs. En jouant en solo, d’autres Avengers venaient parfois donner un coup de main. C’est alors qu’arrive Iron Man, qui tire sur les ennemis depuis le ciel. Iron Man, avec tous ses gadgets coûteux, est plutôt un héros à distance. Une fois aux commandes d’Iron Man, il a volé sur le pont, tirant des boules de feu sur les ennemis en dessous. L’un de ses coups spéciaux met le feu à tout ce qui se trouve en dessous de lui.

Alors que la situation sur le pont devenait désastreuse, Bruce Banner a débarqué du vaisseau des Avengers. Il s’est transformé en Hulk pendant la descente. Hulk a l’air incroyablement amusant à contrôler. Comme vous pouvez l’imaginer, c’est une unité absolue qui se spécialise dans le fait de jeter ses ennemis comme des poupées de chiffon, de les frapper au sol et même d’utiliser leurs corps comme armes pour tuer d’autres ennemis. La séquence Hulk présente également quelques éléments de plateforme. Hulk a sauté par-dessus les trous du pont, jetant les ennemis sur le côté et sautant par-dessus des voitures abandonnées.

De retour sur le navire, Captain America est pris en embuscade par une bande d’ennemis, certains armés de fusils, d’autres d’armes électrifiées. Le style de Captain America reflétait un peu celui de Thor, car il lançait son bouclier comme un frisbee. Son combat au corps à corps avait une Spider-Man de Marvel vibrent, les esquives réussies ralentissant brièvement le temps.

La dernière partie du prologue suivait Black Widow dans un combat contre Taskmaster, un super-vilain surtout connu pour son conflit prolongé avec Captain America. Taskmaster a coordonné l’attaque du Jour A, et tous ses sous-fifres ont travaillé dur pour garder les Avengers occupés.

Le combat contre Taskmaster était celui qui ressemblait le moins à un vrai jeu. Rempli de cinématiques, il était parfois difficile de dire ce que le joueur allait contrôler. Pourtant, Black Widow semblait la plus agile de l’équipe. Ses deux pistolets offrent un moyen flashy d’infliger des dégâts à distance. Le combat contre Taskmaster reposait essentiellement sur l’esquive pour éviter les taillades et les attaques à effet de zone de Taskmaster. Les esquives de Black Widow, qu’il s’agisse de sauts périlleux ou d’esquives, ouvrent des fenêtres pour infliger des dégâts.

Après avoir arrêté les menaces sur le pont et vaincu Taskmaster, les Avengers étaient prêts à en rester là. Mais, comme le montre la bande-annonce, l’attaque du pont n’était qu’un leurre. La ville entière est attaquée, et le vaisseau des Avengers tombe du ciel dans la baie.

Nouveaux vengeurs, prémisse fatiguée

Avance rapide de cinq ans. Les Vengeurs ne sont plus, et tous les super-héros ont été mis hors la loi. Beaucoup accusent les Vengeurs d’être responsables des événements du Jour A. D’autres sont plus sympathiques, comme le montre le site commémoratif de Steve Rogers, qui est apparemment mort lors de sa dernière tentative pour sauver la ville.

Bien que les combats soient superbes, je ne suis pas convaincu par l’histoire. Contrairement à Spider-Man de Marvel, Marvel’s Avengers a une prémisse trop familière. Les histoires sur le monde qui tourne le dos aux super-héros ont été racontées de nombreuses fois auparavant. Les performances étaient impressionnantes, au moins. Le casting est une super-équipe d’acteurs vocaux, avec des talents tels que Troy Baker (Bruce Banner), Nolan North (Iron Man) et Laura Bailey (Black Widow).

Les graphismes sont tout aussi impressionnants, notamment les animations de combat et les environnements. Malheureusement, à l’exception de Hulk, les designs des personnages sont… sans danger. C’est peut-être parce que nous sommes habitués à voir Robert Downey Jr. dans le rôle d’Iron Man et Scarlett Johansson dans celui de Black Widow. Mais il est étrange de voir ces visages inconnus alors que tout le reste du jeu est fermement ancré dans l’univers des films Marvel récents.

Je suis excité à l’idée de jouer Marvel’s Avengers avec trois amis en ligne. On ne sait pas encore comment le mode coopératif fonctionnera. Certains segments du prologue ont manifestement été conçus pour un seul super-héros. En ajouter un autre (ou trois !) dans le mélange semblerait perturber le déroulement de l’histoire.

Square Enix a déclaré que d’autres super-héros jouables et missions arriveront sous forme de mises à jour gratuites après le lancement. Compte tenu de l’aspect unique de chaque héros en mouvement, c’est une promesse ambitieuse. Les mises à jour de contenu gratuites après le lancement pourraient être géniales, mais chaque fois que j’entends un studio parler de plans de post-lancement avant de décrire complètement le jeu de base, je suis sceptique. Espérons que le contenu de lancement ne soit pas décevant comme c’est le cas pour de nombreux jeux évolutifs sur plusieurs années.

Marvel’s Avengers sera lancé sur PS4, Xbox One, PC et Google Stadia le 15 mai 2020.

Recommandations de la rédaction




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *